Lors du récent dernier festival de Cannes, 12 adhérents de l’ADEF, l’association des exportateurs de films, ont raflé pas moins de 19 récompenses au festival de Cannes. L’occasion pour nous d’échanger avec Daniela Elstner sa présidente.

 

TV France International : Daniela, vous êtes la présidente de l’ADEF, quelques mots sur les récents succès de vos adhérents ?

Daniela Elstner : Cette année encore, les films représentés par les exportateurs français ont remporté un grand nombre de récompenses au palmarès du 69ème Festival de Cannes. C’est une nouvelle fois la preuve que la politique culturelle forte que la France mène depuis toujours est garante de succès pour la production française sur le marché national et international. C’est d’ailleurs ce que Manuel Valls a souligné lors de la célébration des 80 ans des Accords de Matignon mercredi 7 juin.

TV France International : Quels sont les défis auxquels les exportateurs sont confrontés ?

Daniela Elstner : Aujourd’hui l’export rassemble, mais il fait toujours face à de nombreux défis. Les sociétés de ventes internationales doivent s’adapter, être inventives, précurseurs, à l’affût des changements. Actuellement, il n’y a qu’un pas entre une série télévisuelle, un film de cinéma, un documentaire audiovisuel ou de cinéma, une web-série qui devient film de télévision. Le réseau des clients se diversifie, le digital apporte de nouvelles opportunités à condition que celles-ci soient exploitées comme il faut. Les sociétés de ventes françaises sont accompagnées par le CNC, par UniFrance et TV France International dans toutes ces transitions.

A la veille de l’ouverture des discussions interprofessionnelles pour la refonte de l’aide à l’export, l’ADEF est persuadée qu’un meilleur accompagnement permettra aux structures de ventes de rester investies, efficaces et créatives, à l’image des films qu’elles représentent, ce qui bénéficiera à l’ensemble de la production française.

Thumbnail_Elstner Daniela