Pour les premiers numéros du Mag, TV France International a proposé aux différents membres de la commission numérique qui ont participé à la création de Screenopsis de prendre la parole. 

Pour son premier numéro, Michel Liberman, président de la commission numérique, nous avait fait part de son expérience et de ses attentes

Dans ce nouveau numéro du Mag, Jean-Luc Vernhet, membre de la commission numérique et membre du CA de TV France International depuis 2003, nous explique la nécessité de l’éditorialisation de Screenopsis.

Thumbnail_vernhet-jean-luc

Le web nous a donné de mauvaises habitudes. Depuis 10 ans, Yahoo, Lycos (qui s’en souvient ?) puis Google et les autres nous ont amené à devenir paresseux. Paresseux et difficiles. Difficiles et exigeants….

Chercher sur Internet avec des moteurs de recherche de plus en plus rapides et performants était génial, c’est devenu banal et même insuffisant. On a pris l’habitude, il y a déjà quelques années, de trouver, presque sans chercher.

Qui n’a jamais été agacé de ne pas trouver ? Qui n’a pas été ennuyé de multiplier les critères de recherche sans aboutir à ses fins, sans remettre à plus tard. Or plus tard, c’est souvent… jamais !

Trouver sans chercher ! Ce n’est pas une vue de l’esprit, c’est ce que nous attendons tous et les ‘GAFA’ comme on les appelle maintenant ont dépassé la simple recherche pour développer leurs algorithmes de recommandation. A peine laissez-vous une empreinte sur un site que celui-ci se fait fort de vous faire des propositions…. Nous sommes dans l’ère de la DATA ! Et même si pour la majorité d’entre nous ces ‘boites noires’ sont obscures et encore perfectibles, vous conviendrez que nous nous y laissons prendre et que nous en tirons parti.

Proposer, être ‘à propos’ est un tournant qui préfigure sans aucun doute l’avenir de la distribution.  Si nous voulons développer  le réflexe quasi-Pavlovien ‘SCREENOPSIS c’est LE point d’entrée de la production française’, il va falloir aller nous aussi dans ce sens.

SCREENOPSIS peut remplir ce Challenge, il a été fait pour cela. Il n’en est certes qu’à ses débuts mais son potentiel est énorme. Aujourd’hui il demeure encore bien traditionnel, mais un grand pas a été fait car déjà son contenu est ‘poussé’. Il met en avant des propositions qui doivent avoir un sens. Un sens par rapport aux acheteurs, en les amenant dans leur ‘UNIVERS’, un sens en termes de contenu en proposant des titres en relation avec l’actualité du monde réel.

Plus nos programmes seront éditorialisés, plus leur descriptif sera écrit pour répondre aux critères d’une recherche textuelle ou sémantique (et surtout sémantique), mieux ils seront repérés et plus ils seront proposés à bon escient, à propos.

Je parie que d’ici peu, les choix éditoriaux ne nous appartiendront plus et que cette partie-là aussi devra être automatisée. Comme les ‘GAFA’ nous devrons proposer – et bien proposer- pour exister et être une source crédible sur laquelle les acheteurs reviendront. C’est le combat des mois qui viennent. Au bénéfice de tous mais sans aucun doute aussi au détriment de tous ceux qui n’auront pas travaillé leurs descriptions, leurs mots-clé, leurs ‘DATA’ comme Twitter nous a appris à le #faire

SCREENOPSIS #programmesfrancais #choix #succès #inédits #nouveautés #rendez-vous

Relevons le défi !