A l’occasion du mipcom, TV France a rencontré la directrice générale adjointe de la DG Connect à Bruxelles, Claire Bury, afin de la sensibiliser aux enjeux et problématiques de la distribution de programmes audiovisuels. La DG Connect est en charge, au sein de la Commission, de la mise en œuvre du marché numérique unique. Elle supervise également le plan Media.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part Christophe Nobileau, Valérie Vleeschhouwer et Nathalie Sonnac, membre du CSA qui conduit actuellement une étude sur le secteur de la distribution, aux côtés d’Hervé Michel et Mathieu Béjot, faisait suite à un déplacement à Bruxelles en juillet dernier pour y rencontrer Lucia Recalde (responsable du programme Media au sein de la DG, également présente à ce rendez-vous).

Elle a permis de confirmer l’importance que la Commission attache aux exportations audiovisuelles, et son souhait  de renforcer le dialogue avec tous les acteurs de la chaîne afin de faire évoluer les soutiens accordés au secteur, à la fois sous forme de subvention et à travers le cadre réglementaire.

A cet égard, Claire Bury a proposé à TV France de renforcer sa présence et son rôle auprès de la Commission. En retour, TV France l’a invitée, ainsi que ses collaboratrices, à venir se rendre compte du travail des exportateurs et de l’organisation mise en place par l’association à l’occasion du Rendez-Vous, ou d’un autre marché.

La Commission a conscience des déséquilibres actuels et souhaite, pour assurer une meilleure circulation des oeuvres et par conséquent un meilleur financement, se doter d’ambitions nouvelles dans le domaine de la promotion et du marketing, y compris hors Europe, et plus généralement renforcer son action dans le secteur audiovisuel.

TV France a également rappelé les enjeux liés à la territorialisation des droits, qui restent le fondement d’un métier qui serait mis à mal par la généralisation de la portabilité, et exprimé le souhait de pouvoir trouver des mécanismes qui récompensent le succès.

La Commission, qui érigé le secteur de l’animation en modèle à suivre pour l’efficacité  des politiques publiques, a de nouveau conseillé à TV France et aux professionnels du secteur d’être plus actifs auprès de leurs députés européens, sachant qu’avec la révision à mi-parcours du programme Media, il y a actuellement une fenêtre de tir pour enclencher des réformes.