Les statuts de notre association datent de sa création en 1994 et malgré une discrète modification  en 2001, n’ont jamais fait l’objet d’une véritable révision.

L’engagement de les remanier figurait dans mon programme électoral présenté il y a un an devant les membres du Conseil, pour les élections au poste de président.

Poussé par quelques administrateurs, je m’étais alors attaché à proposer une réforme des statuts puisque cette idée, ou plutôt ce besoin se manifestait déjà depuis quelques années.

Il s’agissait de pérenniser le processus de l’élection du président que Jean-Luc Vernhet, notre trésorier avait rédigé fin 2015, point sur lequel les statuts sont muets.

Mais aussi de revoir la composition des collèges, de mieux définir la qualité de leurs membres, des quorum nécessaires et de leur exercice à l’heure du numérique.

D’introduire, comme dans de nombreuses autres associations, un « Règlement intérieur » susceptible de venir préciser certaines dispositions des statuts dans un cadre moins rigide, permettant d’apporter plus de souplesse dans la vie de notre association.

Tout au long de cette année, une Commission des statuts composée de 4 membres (Caroline Mougey, Emmanuelle Bouilhaguet, Alec Hermann et Emmanuel Leconte), qu’ils soient tous ici remerciés, s’est réunie pour travailler sur un texte modifié, sous le contrôle des membres du bureau exécutif.

Initialement, nous pensions pouvoir terminer avant fin 2016 mais la charge de travail de l’équipe permanente nous a contraint à repousser l’échéance de quelques semaines.

Les nouveaux statuts revus et adoptés par le Conseil d’administration lors de sa séance du 13 décembre, seront portés devant l’Assemblée Générale Extraordinaire le 2 février prochain pour y être expliqués, discutés et, nous l’espérons, adoptés.

Mais avant cela, exercice de pédagogie nécessaire pour l’ensemble de nos membres, nous avons prévu 3 communications successives par mail, qui souligneront et expliqueront les changements proposés.

Elles interviendront dès la fin de ce mois-ci puis courant janvier et apporteront autant de précisions nécessaires sur cette importante réforme afin de la partager dans la plus grande transparence avec tous nos membres.