Première participation personnelle à ce marché, pour lequel la présence de TV France est déjà ancienne.

Veuillez excuser lectrice, lecteur, la candeur (que nous qualifierons de fraîcheur par sympathie) de ces lignes.

Mais cette participation est détonante.

On y retrouve la saveur du MIFA, avec le charme des installations d’Annecy en moins, et la touche nord-américaine sur des airs latinos en plus.

Dès les premières minutes, on est frappé par la convivialité des participants et l’efficacité du dispositif. Cela justifie sans aucun doute pourquoi, malgré le caractère onéreux de la participation, 32 représentants de 17 sociétés françaises* y participent avec TV France, sans compter la participation sous d’autres modalités de nombreuses autres sociétés, y compris adhérentes de l’association comme Xilam, Federation Entertainment ou Cyber Group Studios (pour ne parler que de quelques-unes).

Le dispositif est très efficace, pour permettre de faire des rencontres, au travers des petits déjeuners et déjeuners si vous cherchez des créateurs ou des producteurs (mais où se cachent alors les commissioning editors ? J), mais également un lieu propice à se croiser sans cesse, ni trop petit ni trop grand.

La Delegate room, où la majorité de nos producteurs et distributeurs français se réunissent, ne désemplit pas et on comprend par l’acharnement de nos producteurs et vendeurs pourquoi l’animation française, au-delà de ses qualités intrinsèques, flirte aussi près des sommets du leadership mondial. Ils enchaînent les rendez-vous, avec toujours le sourire et la même passion dans les yeux, ravis de pouvoir défendre des projets de qualité auprès d’acheteurs ou coproducteurs de demain.

Et enfin, le Kidscreen permet également d’assister à une panoplie d’événements d’information:

  • des sessions d’information avec des conférenciers de qualité,
  • 30 minutes avec : qui aux dires des producteurs comme des commissioning editors, sont très efficaces
  • Cocktail with : idem ci-dessus.

On apprécie la qualité des thématiques des sessions d’information et la pertinence des propos tenus. Je n’ai personnellement pu assister qu’à quelques sessions, pour rester au service des adhérents sur le stand TV France de la Delegate room, mais les rares ont été vraiment enrichissantes. On peut juste regretter que la plupart des intervenants soient nord-américains, laissant entrevoir que cette opération est d’abord une opération nord-américaine à laquelle les européens et asiatiques se greffent.

À signaler notamment, un Case study relatif à la série Skylanders Academy en présence des producteurs Activision Blizzard Studios et Rollman Entertainment et de Netflix -auquel j’ai pu assister- pendant lequel les 4 intervenants ont souligné l’importance du prestataire français (TeamTO), dont le rôle a été majeur et incontournable dans le succès de la production. Même quand les séries ne sont pas produites et financées par un producteur français, le savoir-faire technique des sociétés françaises est reconnu internationalement par les partenaires.

En conclusion, même si des choses resteraient à améliorer, sur l’ombrelle TV France, sur l’organisation du marché (comme les tables mises à disposition) ou le lieu, le retour est unanime des participants – quelle que soit leur nationalité ou leur rôle dans la chaîne de valeur – c’est l’efficacité de ces rencontres.

* Liste des sociétés présentes au Kidscreen Summit avec TV France : AB International Distribution, About Premium Content, Ankama, Citia, Dandelooo, Francetv Distribution, GO-N Productions, Hari International, Lagardère Studios Distribution, Mediatoon, Miam! Animation, Millimages, Normaal, Samka, Studio Redfrog, Superights, TeamTO.