L’Ordre du jour était le suivant :

 

  1. Approbation du PV du Conseil d’Administration du 21 février 2017
  2. Actualités de l’association : rencontres institutionnelles, organisation interne
  3. Point sur Screenopsis
  4. Marchés : opérations passées et à venir
  5. Adhésions – démissions – radiations
  6. Questions diverses

 

  1. Approbation du PV du Conseil d’Administration du 21 février 2017

Sur proposition d’Hervé Michel, le CA approuve à l’unanimité le procès-verbal du Conseil d’administration du 21 février 2017.

  1. Actualités de l’association : rencontres institutionnelles, organisation interne

Rencontre avec le CNC, Unifrance et Film France sur la communication :

Mathieu Béjot et Stéphane Fournier se sont rendus à une réunion organisée par le CNC avec Unifrance et Film France sur la mise en place d’une communication commune aux industries de l’image. La réunion s’est placée au niveau des enjeux stratégiques.

Le souhait du CNC est de pouvoir communiquer de manière synthétique sur les activités des trois entités et de présenter une image unifiée et puissante de la France sur les marchés. Le CNC souhaite un premier acte de communication commune au Festival de Cannes, par exemple à travers une table ronde réunissant les 3 entités, même si TV France n’est pas présente au Festival.

Sabine Chemaly suggère que l’unité pourrait se faire sur les petits marchés par une coordination des calendriers d’action.

Mathieu Béjot rappelle qu’il y a peu de recoupements, à l’exception peut-être du MIFA où TV France n’organise cependant pas de stand collectif.

Rencontre avec le CNC / Festival des séries :

Hervé Michel et Mathieu Béjot ont été auditionnés par le CNC sur le Festival des séries.

Ils ont notamment rappelé que Séries Mania avait réussi à créer en quelques années une marque, un label réputé, qui fonctionne à la plus grande satisfaction des participants

CNC / Screenopsis :

Mathieu Béjot et Stéphane Fournier ont présenté un point d’étape aux responsables de plusieurs directions du CNC (DACN, Alice Delalande, DAEI et DFJ), qui a suscité de nombreux échanges.  Mathieu Béjot a annoncé que le Labo virtuel de Screenopsis ne se ferait pas dans le périmètre prévu initialement car il n’est plus pertinent (abandon de la norme IMF, offre développée par les laboratoires, équipement des adhérents) mais que d’autres développements additionnels se sont révélés nécessaires au fil du projet.

Le CNC a demandé qu’un dossier complet lui soit adressé.

  1. Screenopsis

Labo virtuel :

Comme indiqué au CNC (cf point précédent), le Labo a été partiellement abandonné, même si des briques existent dans Screenopsis. TV France  recherche davantage des partenariats avec des systèmes existants de transcodage à la volée et de gestion d’envoi de fichiers.

 

La livraison des statistiques de consultation a été effectuée.

 

Problèmes soulevés par Sandrine Frantz lors des précédents CA :

La délivrance immédiate d’un password a permis de résoudre le souci de délai dont souffraient les acheteurs. Le développement est lancé pour rendre apparentes les vidéos en mode non connecté. Il sera installé avec un lot d’évolutions livré fin mai / début juin.

  1. Marchés

Opérations passées :

Rendez-Vous de (Versailles les 9 et 10 mars) : 20 personnes de 17 sociétés étaient présentes.

19 acheteurs confirmés, ce qui est inférieur aux ambitions. Peu de désistements de dernier moment.

Les exposants sont globalement satisfaits.

Une administratrice  remarque que les acheteurs présents étaient beaucoup sur le créneau des docs histoire et current affairs mais peu dans le spectacle ou la culture. Les rendez-vous ont néanmoins été intéressants, même si l’opération manquait d’acheteurs, et d’acheteurs nouveaux, mais le résultat est positif en matière d’organisation d’un événement en France à destination d’acheteurs étrangers.

Hervé Michel souligne le retour très positif des acheteurs présents et le fort intérêt de certains qui n’ont pas pu venir, en raison d’une info tardive ou de restrictions de budgets voyage. Le RDV de Versailles est une opération nouvelle qui a été organisée à la demande de la Commission Marchés et comme la Chine, il a souffert de décisions tardives liées à des changements de calendrier. La question du bilan et de l’opportunité de renouveler l’opération sera posée à la Commission Marchés.

Une administratrice rappelle que plusieurs adhérents ont également soulevé la question du prix élevé de l’opération, particulièrement pour la deuxième personne, d’autant que les tarifs pour la Chine étaient de même nature.

Mathieu Béjot explique que le coût de la personne supplémentaire a été calculé de la même façon que sur la plupart des marchés. Par ailleurs, compte tenu des tarifs d’acquisition en Allemagne, le marché devait être facile à rentabiliser pour les sociétés travaillant avec ce territoire. TV France a peut-être placé le curseur trop haut, néanmoins, et il sera nécessaire en cas de reconduction de revoir les conditions tarifaires.

Stéphane Fournier pose la question de l’alternance ou de l’ouverture à l’Italie.

Le CA privilégie de rester concentrer sur le marché germanophone au moins une nouvelle fois.

Une administratrice se demande si une opération de séduction de la RAI est envisageable. Elle pense à un showcase spécifique à Rome, à côté des bureaux de la RAI, avec des projections. Mathieu Béjot note qu’un tel projet exige une opération bien spécifique qui doit permettre de séduire les diverses directions de la RAI et pas simplement les acheteurs.

Hervé Michel propose d’avancer sur le projet, en travaillant en partenariat avec l’attaché audiovisuel à Rome.

Rendez-Vous de Beijing (15-17 mars) : 17 sociétés inscrites, incluant les sociétés de VR non membres de TV France.

Hervé Michel rappelle que l’opération était complexe, notamment du fait de l’annulation tardive d’Unifrance qui a décalé son déplacement à la semaine suivant le MIPTV, à l’occasion du festival de Pékin. Elle a reçu un soutien formidable de Brigitte Veyne, de Peng Zhang, la nouvelle représentante du Bureau de TV France à Pékin, très efficace et volontaire et de l’Ambassade en général.

.

Le bilan est très positif pour ce qui est de la présence des acheteurs chinois. Malgré une délégation française limitée, les participants sont globalement satisfaits. Il sera certainement nécessaire de reconduire ce RDV, à des dates moins rapprochées du mip et en stabilisant mieux les relations avec Unifrance et Film France.

Hervé Michel a participé avec PE Lecerf à un rendez-vous avec le Sarft pour avancer sur la mise en place d’un éventuel accord de coproduction.

Sur la question de la VR, il existe un engouement et de l’intérêt côté chinois, mais les perspectives commerciales restent encore incertaines. Pour Sabine Chemaly, le marché chinois a été très intéressant et il existe actuellement un énorme potentiel, y compris en vente.

Prix export : à noter, la présence d’Audrey Azoulay qui a manifesté à plusieurs reprises son attachement à TV France. La soirée s’est bien déroulée, et une revue de presse est remise aux membres du CA.

Opérations à venir :

Miptv : La participation est plus faible sur le stand de TV France, avec notamment de nouvelles sociétés qui sont montées sur le stand Media.

Les membres du CA manifestent leur inquiétude sur la fréquentation du MIPTV, de nombreux acheteurs répondant qu’ils n’y participeraient pas.

Un administrateur souligne également la tendance croissante des acheteurs à ne venir qu’au mipdoc et à repartir de Cannes dès le lundi matin.

Une administratrice trouve cette tendance inquiétante car si des acheteurs sont en rendez-vous pendant le mipdoc, ils ne visionnent pas, ce qui diminue l’attractivité de la vidéothèque pour faire avancer les deals pendant le miptv.

Le Rendez-Vous :

Sur la question de la présence d’acheteurs français au Rendez-Vous, Emmanuelle Bouilhaguet précise que le Sedpa a répertorié une liste de 10 à 30 acheteurs documentaires concernés, et va les sonder pour savoir s’ils seraient prêts à se rendre à Biarritz en prenant en charge leur frais de déplacement et d’hébergement. EBouilhaguet motive le souhait d’accueillir des acheteurs français le mercredi par une meilleure occupation de cette journée mais aussi par la possibilité d’organiser des tables-rondes entre acheteurs français et étrangers et ainsi inciter plus d’acteurs institutionnels à venir au Rendez-Vous.

Hervé Michel rappelle que le souci le plus important est la question du financement de cette opération, qui ne peut se faire sur les subventions de TV France. Stéphane Fournier mentionne par ailleurs que la présence d’acheteurs français étant limitée au documentaire, il n’est pas envisageable d’augmenter les frais de participation de l’ensemble des exposants, seuls certains d’entre eux étant concernés.

Sur la question logistique, Mathieu Béjot considère, après une première vérification, qu’il devrait être possible de prévoir hébergement et repas pour une délégation limitée. Cependant, il précise que le problème reste entier à terme. Ce qui est possible en test sur un nombre limité d’acheteurs documentaire n’est pas forcément extensible à une présence plus massive d’acheteurs français dans tous les genres.

EBouilhaguet souligne l’intérêt de tables rondes entre acheteurs français et étrangers comme facteur attractif de la manifestation. Mathieu Béjot se dit réservé sur la possibilité de faire participer les acheteurs étrangers à de tels événements, constat fait au regard des expériences passées d’acheteurs étrangers ne souhaitant pas s’exprimer publiquement.

Sandrine Frantz se pose également la question de la participation à ces tables rondes sachant que le visionnage et les rendez-vous restent prioritaires, et que les acheteurs comme les vendeurs ont peu de créneaux disponibles. Des administrateurs considèrent que le nombre d’acheteurs français pouvant être intéressés par une présence payante est très limité du fait des restrictions de voyage chez la plupart des diffuseurs.

  1. Questions diverses

Le questionnaire export a été envoyé aux adhérents, après consultation du Sedpa et modification suggérées par ce dernier.

Les éléments agrégés des ventes France seront désormais remis au Sedpa qui s’est engagé pour sa part à assister TV France dans la collecte de l’information.

Mathieu Béjot rapporte que le CNC est ouvert à l’organisation de la conférence de presse sur les chiffres export à Paris la semaine précédant Le Rendez-Vous, ce qui est d’ailleurs plus conforme aux usages récents du CNC.

Etaient présents :

 

Présents :    Hervé Michel (Président de TV France International)

Jérôme Alby (Mediatoon Distribution), Emmanuelle Bouilhaguet (Lagardère Studios Distribution), Roch Bozino (Java Films), Sabine Chemaly (TF1 Studio), Sandrine Frantz (Lukarn), Alec Herrmann (ARTE France), , Michel Liberman (GEDEON Programmes).

Mathieu Béjot (TV France International), Stéphane Fournier (TV France International)

Représentés :     Emmanuelle Jouanole (Terranoa), représentée par Sandrine Frantz,

                          Emmanuel Leconte (Doc en Stock / Film en Stock), représenté par Roch Bozino,

                          Christophe Nobileau (Newen Distribution), représenté par Sabine Chemaly,

                          Marc du Pontavice (Xilam Animation), représenté par Emmanuelle Bouilhaguet,

                          Jean-Luc Vernhet (INA), représenté par Michel Liberman

Excusées : Caroline Mougey (SND – groupe M6), Valérie Vleeschhouwer (AB International Distribution)

Observatrice excusée : Françoise Petitjean (MAEDI)

Prochain Conseil d’Administration :

Le prochain CA se tiendra le jeudi 4 mai 2017 à 9h15.