L’Agence du court métrage a participé pour la première fois au Rendez-Vous. A cette occasion, Nathalie Lebel -programmatrice, en charge des ventes et acquisitions – et Florence Keller – responsable du service Diffusion, Ventes et Acquisitions – nous livrent leurs impressions.

TV France International : Tout d’abord, quelles sont vos premières impressions suite à cette 23ème édition du Rendez-Vous qui vient de s’achever ?

Agence du court métrage : Excellentes ! Rendez-Vous très riche en expériences, en rencontres, dans un cadre à la fois convivial et professionnel.

TV France International : En tant que distributeur de courts métrages quelle a été l’approche de vos interlocuteurs ?

Agence du court métrage : Nos interlocuteurs étaient parfois intrigués par le format court métrage, à savoir qu’il s’agit d’oeuvres à part entière, des unitaires qui peuvent aborder tous les sujets, avoir toutes les formes et durées imaginables (entre 1 et 59’59’’ minutes, en fiction, animation, documentaire, expérimental) référencés au sein d’un catalogue de 12000 titres à L’Agence du court métrage. L’idée était de présenter ce format atypique et proposer des packages sur-mesure et à la carte, selon les requêtes et thématiques de chacun.

TV France International : Quelles ont été les motivations à cette première participation ?

Agence du court métrage : Nous participons à la plupart des marchés internationaux de courts métrages en France (Cannes, Clermont-Ferrand, Annecy, Aix en Provence, etc) et connaissons très bien les acheteurs de courts métrages français et internationaux pour lesquels le court métrage a une place clairement définie et souvent acquise au sein des départements “ acquisitions”.

Nous avions envie de rencontrer de nouveaux diffuseurs, peu habitués à la programmation de courts métrages, et créer chez eux l’envie et la curiosité.  Sans compter les thématiques abordées, très variées, le court métrage peut être diffusé en fillers  ou en avant programme, sur une case “éducative” (le court métrage comme moyen d’apprendre le français à l’étranger par exemple), une case cinéma pour les classiques ou de la jeune création, ou encore une case jeunesse…  Tout est possible!

TV France International : De la préparation au déroulement du marché, comment s’est déroulée votre participation au Rendez-Vous ?

Agence du court métrage : Nous avions pris les rendez-vous en amont avec tous les acheteurs potentiellement intéressés par le court métrage. Nous nous sommes concentrés sur les responsables d’acquisitions fiction et animation et les chaines publiques, éducatives ou culturelles, et avons eu la visite de quelques acheteurs curieux qui sont venus spontanément nous rencontrer sur le stand. Cela nous a aussi permis d’interroger la manière de mettre en avant nos courts métrages pour ce type d’acheteurs, mais aussi de prendre toute la mesure du potentiel de Screenopsis, qui représente une véritable opportunité de visibilité pour nos programmes.

Nous avons profité de l’occasion également pour revoir des acheteurs avec lesquels nous avions travaillé par le passé, en vue de renouer avec eux et de travailler à nouveau ensemble en tenant compte de leurs nouvelles contraintes de programmation. De belles perspectives au final !

TV France International : Les acheteurs, la vidéothèque, votre stand… le marché a t-il répondu à vos attentes ?

Agence du court métrage : Absolument, les conditions de travail étaient optimum et l’équipe encadrante présente et à l’écoute. Côté acheteurs, pas de deals signés encore, bien sûr, mais les échanges ont été positifs  et nous avons été agréablement surprises de l’accueil des acheteurs parfois perplexes, parfois enthousiastes, mais toujours curieux de découvrir les programmes très atypiques que nous représentons. Le Rendez-vous est ainsi un vrai lieu de prospection et de défrichage pour nous, un bon format adapté à nos besoins, idéal pour une première entrée en matière avec des acheteurs plus accessibles et disponibles.

TV France International : Un moment particulier ?

Agence du court métrage : Les déjeuners et dîners, des moments de rencontres informelles très agréables. Et on se motive pour le run de l’année prochaine !