Julia Schulte, la Directrice des ventes à l’international de francetv distribution, revient sur la carrière de Ne m’abandonne pas à l’international qui vient de se voir attribuer l’International Emmy® Awards dans la catégorie TV Movie / Mini Series.

 

 

L’entretien

TV France International : Ne m’abandonne pas raconte les déboires d’une famille française aux prises avec la radicalisation de leur fille. Ce téléfilm vient de décrocher l’international Emmy Awards dans la catégorie TV Movies / Mini Serie. En tant que distributeur, êtes vous surpris par ce succès ?

Julia Schulte : Nous sommes fiers d’un tel succès à l’international. Mais nous ne sommes pas tellement surpris. Ne m’abandonne pas est un téléfilm de très grande qualité de production et le jeu des acteurs est extrêmement juste. Ce téléfilm raconte une histoire ancrée dans l’air du temps avec un sujet fort, la radicalisation. Le traitement fait autour de ce sujet est lui très touchant, personnel et familial. Le téléfilm arrive donc à toucher un public international.

TV France International : Ne m’abandonne pas est le premier téléfilm qui traite de ce sujet brulant, pourquoi donc avoir choisi d’intégrer ce téléfilm à votre catalogue ?

Julia Schulte : Nos valeurs de service public nous ont poussés à défendre cette prise de parole inédite autour d’un sujet dur mais tristement d’actualité. Le téléfilm a fait un excellent score d’audience sur France 2 lors de sa diffusion. Nous avons tout naturellement souhaité avoir un tel sujet sur la radicalisation dans notre catalogue et accompagner le succès de cette production avec la prise en charge d’un mandat total : celui de l’édition DVD et celui de la distribution à l’international.

TV France International : Comment avez-vous abordé la thématique de Ne m’abandonne pas dans l’optique du déploiement à l’international ?

Julia Schulte : Avec des documentaires dans notre catalogue comme Poutine le maître du jeu ou La Turquie selon Erdogan , nous avons tiré profit de notre expertise sur le domaine du documentaire politique et de société. Nous avons pris conscience de la complexité de la thématique de Ne m’abandonne pas. Le téléfilm traite d’un sujet actuel délicat. Mais nous nous sommes vite rendus compte que ce qui touche les gens est davantage la manière dont est traitée la radicalisation. Elle y est décrite dans un univers ordinaire. Elle prend place dans une famille quelconque, une famille de tous les jours avec des parents très bien intégrés. Les téléspectateurs, peu importe leur pays, peuvent s’identifier à cette fiction.

TV France International : Quels sont les premiers retours que vous avez de vos interlocuteurs, acheteurs et/ou prospects ?

Julia Schulte : Ne m’abandonne pas est, bien évidemment, porté par son propre succès, notamment dans les festivals. Grâce à ce succès auprès du public, il est en train d’être évalué par de nombreuses chaînes en Europe et plus particulièrement au Portugal. Le téléfilm rencontre beaucoup de résonnance et d’intérêt de la part des acheteurs.

D’autres ont pu se montrer frileux jusqu’à aujourd’hui face à ce sujet et à son traitement. Mais le prix obtenu aux International Emmy Awards relance la visibilité autour de ce programme. Grâce à notre force commerciale présente sur les salons et la mise en avant de Ne m’abandonne pas  sur tous nos différents supports comme notre catalogue ou notre site internet, nous souhaitons poursuivre le déploiement de ce téléfilm.

Enfin, suite à nos récents succès, notamment avec Les Petits meurtres d’Agatha Christie ou encore Chérif, nous sommes fiers de pouvoir contribuer au rayonnement de la fiction française à l’international.