TV France International maintiendra bien son stand ombrelle au miptv. Nous avons eu l’occasion de vous faire part de nos interrogations, compte tenu de notre contexte budgétaire mais aussi du coût de la manifestation et d’un retour sur investissement que vous jugez souvent insuffisant.

Après de longues discussions avec Reed Midem, nous avons pu trouver un accord à trois, incluant notre standiste, qui nous permettra de préserver notre stand dans une configuration budgétaire plus favorable. Nous nous en félicitons, une absence d’ombrelle français sur marché international important se déroulant sur notre territoire, et où nous constituons la troisième plus grosse délégation, aurait été déplorable.

Nous lançons donc les inscriptions avec un peu de retard par rapport aux années précédentes – nous venons juste de finaliser  notre accord, sachant que vous pourrez bénéficier des tarifs early bird jusqu’au 3 mars.

Au cours de nos discussions, nos interlocuteurs de Reed Midem ont exprimé leur souhait d’accompagner au mieux les exportateurs français, sur place à Cannes mais aussi tout au long de l’année. Un certain nombre de pistes ont été évoquées et nous aurons bientôt l’occasion de revenir vers vous avec des propositions concrètes.

Ces perspectives de collaboration ne nous empêchent pas de continuer à tenir un discours critique mais constructif sur le miptv. Au-delà du chiffre annoncé de participation, il nous paraît en effet indispensable que Reed Midem puisse reconfigurer ce marché pour en diminuer les coûts car le nombre d’acheteurs présents et le niveau d’affaires réalisées ne sont pas comparables au mipcom. Pouvoir moduler la taille des stands, pour les membres qui exposent par eux –mêmes, baisser leur coût, et mobiliser des équipes plus restreintes font partie des demandes que nous avons relayées, en espérant des avancées concrètes dès le mip 2019.