Comme chaque année depuis la création de l’association, TV France et le CNC ont lancé l’enquête statistique sur l’exportation des programmes audiovisuels français et leurs résultats sur le marché domestique.

Vous trouvez sous ce lien le Questionnaire à nous retourner avant le 24 mai 2018 :

Vous pouvez notamment retrouver les résultats de l’étude menée l’an passé sur L’exportation des programmes audiovisuels français en 2016. Cette étude montrait la vitalité de la production française sur le marché international avec un record de 189,1 millions € en 2016 (+15,2% vs 2015). L’ensemble des flux internationaux, y compris les préventes et les coproductions, a représenté plus d’un tiers de milliard d’euros (336,6 millions €).

L’exportation est une des priorités des pouvoirs publics.

Les chiffres de l’exportation des programmes français représentent un des indicateurs essentiels dans l’appréciation des politiques de soutien des pouvoirs publics au secteur de la production et de la distribution, ainsi qu’à la protection des régimes de quota en faveur de la production nationale.

Ils ont permis aux pouvoirs publics de justifier le renforcement des aides du CNC à la production sur des critères de potentiel international des créations, comme à la distribution internationale.

Au-delà des adhérents de TV France, c’est aussi toute la profession qui est concernée par cette étude et c’est pourquoi TV France International et le CNC sollicitent et encouragent chaque société de production et de distribution internationale à remettre ses chiffres.

C’est également au travers des résultats de cette étude que des analyses peuvent être menées sur la rémunération proportionnelle et équitable des auteurs, des ayants-droits, des producteurs et de tous les participants de la chaîne de valeur dans le cadre des échanges sur l’exploitation suivie et de la transparence.

Enfin, comme en 2017, TV France se joint au travail mené par le SEDPA pour cartographier le secteur de la distribution, à la fois dans les recettes de la production française à l’international mais également sur les reventes en France de programmes audiovisuels français. La connaissance du marché domestique est un enjeu majeur pour pouvoir mieux communiquer auprès des tutelles, des pouvoirs publics et de la presse sur l’importance du marché de la distribution dans son ensemble.