Plusieurs fictions qui collent à l’actualité, plusieurs prix dans des festivals, des succès d’audience qui s’enchaînent, le catalogue de Film & Picture connaît un début d’année en fanfare. L’occasion pour Marie-Laure Hébrard, présidente de Film & Picture de revenir sur l’importance de l’actualité dans son métier de distributrice de fictions audiovisuelles.

L’entretien

 

TV France International : Marie-Laure, plusieurs films que vous défendez ont été remarqués en ce début d’année.

Marie-Laure Hébrard En effet, il se trouve que plusieurs de nos films collent parfaitement à l’actualité : PAROLE CONTRE PAROLE (prix de la meilleure actrice à Luchon, prix du public à Luchon) sur le viol est arrivé à point nommé au moment de l’affaire Weinstein qui a pris une ampleur mondiale. De même, LE TEMPS DES EGARES (Meilleur film, meilleur scénario à Luchon, prix du public au FIPA, sélectionné à Colcoa 2018) qui traitent de l’accueil des migrants en France est un sujet fort et européen. LA SOIF DE VIVRE prix du public à Luchon 2017 sur l’alcoolisme féminin. J’AI DEUX AMOURS 3X52′, une comédie autour de l’homosexualité sélectionnée à Colcoa 2018 et La Rochelle (vendu à DMR USA). AURORE sélectionné à Sériemania, Cologne Film Festival et BANNF. LES ENGAGES meilleure web série à la Rochelle, meilleure série LGBT au UK web Festival. BAISERS CACHES prix de la critique à Luchon 2016. 

 

TV France International : Les sujets abordés restent des sujets brûlants – les faits divers et les grandes questions d’actualité – votre catalogue colle à l’actualité. Comment choisissez-vous les fictions que vous décidez de  représenter ?

Marie-Laure Hébrard : Je donne la priorité à des sujets forts, un réalisateur qui imprime son talent de par sa direction d’acteurs et de par l’aspect cinématographique qu’il apporte à un film. J’accorde beaucoup d’importance à la lumière qui est primordiale en télévision. Sinon, je cherche évidemment des comédies qui se vendent bien et sont trop peu nombreuses.

 

TV France International : Ces fictions qui sont les témoins de leur temps ont à la fois les avantages des miroirs mais aussi leurs inconvénients. Selon vous, pourquoi les acheteurs internationaux s’intéressent à des fictions qui loin de fuir la réalité, traitent de l’actualité ?

Marie-Laure Hébrard : Les programmes français trouvent souvent leur place sur les chaînes publiques qui ont souvent pour vocation de renvoyer aux spectateurs une image de la société dans laquelle ils vivent et  de leur permettre d’y réfléchir mais aussi de s’identifier aux personnages. Plus généralement tous les diffuseurs et en particulier les plateformes SVOD sont attirés par des sujets d’actualité qui vont susciter l’intérêt d’un potentiel spectateur. LE TEMPS DES EGARES parle aux français mais aussi aux italiens, aux allemands, aux grecs, aux anglais, etc… qui sont tous confrontés au sort des migrants. De même, LA SOIF DE VIVRE qui traite de l’alcoolisme féminin touche toutes les sociétés. 

 

TV France International : L’actualité a donc un fort impact sur les ventes de fictions audiovisuelles. Quelles démarches engagez-vous pour réagir à cette actualité ?

Marie-Laure Hébrard : Nous les proposons aux Festivals qui leur accordent une place privilégiée et nous les mettons bien entendu en avant dans nos publicités et pendant nos rendez-vous avec les acheteurs.

 

TV France International : Les faits divers violents trouvent écho dans votre catalogue et nombre de vos fictions ont connu de récents succès d’audiences.

Marie-Laure Hébrard : En effet, parler de l’homosexualité en traitant un enlèvement d’adolescent comme dans JONAS peut paraître violent, mais seule une histoire forte véhicule au mieux le message qu’on veut faire passer. En effet, LA SOIF DE VIVRE  a très bien fonctionné en audience. La mère alcoolique incarnée par Claire Keim attire forcément les spectateurs.  Les films Arte sont peut être vus par moins de spectateurs, mais la résonance qu’ils rencontrent dans les Festivals leur assure aussi un vrai succès à l’international et sur le 2nd marché français. Au final, ils sont vus par de nombreux spectateurs.

 

TV France International : Outre les faits divers, votre catalogue aborde différentes questions d’actualité – les violences faites aux femmes, le célibat des prêtres, l’homosexualité… -comment les acheteurs abordent ces thématiques ? 

Marie-Laure Hébrard : Cela diffère en fonction du territoire auquel on s’adresse : Mediaset a immédiatement acheté PAROLE CONTRE PAROLE sur le viol, avant même qu’il ne soit diffusé en France.  Nos clients éditeurs dvd-vod en France, Angleterre, Allemagne, USA ont tous acheté BAISERS CACHES (coming out d’un ado) puis JONAS et la web série LES ENGAGES pour leur donner vie en dvd, en VOD et SVOD. Nous avons même convaincu une plateforme LGBT en Asie ! En revanche, il est hors de question de même les mentionner à nos clients russes pour qui l’homosexualité est tabou.

 

TV France International : Certains thèmes sont difficilement abordables, comment abordez-vous dans votre relation avec les acheteurs ces questions liées au tabou ?

Marie-Laure Hébrard : Soit nous évitons d’en parler, soit si nous les sentons ouverts, nous leur demandons s’il existe dans leur pays des marchés de niche pour ce genre de programmes.

 

TV France International : Y a-t-il des sujets plus compliqués à aborder et pourquoi ?

Marie-Laure Hébrard : AURORE qui traite d’une enfant de 11 ans qui tue un enfant de 5 ans pour un paquet de biscuits est difficile à pitcher sans immédiatement obtenir une réaction de rejet. Il nous revient alors de convaincre le client que la façon dont le sujet est traité, le jeu des comédiens, la luminosité du film, l’art cinématographique du réalisateur contribuent à en faire une fiction de grande qualité sur un sujet qui peut sembler difficile en première approche.

 

TV France International : Quelques mots sur vos projets en cours ?

Marie-Laure Hébrard : D’une part je continue à chercher de nouveaux MEURTRE A pour alimenter cette collection qui se vend très bien et d’autre part, je suis toujours à l’affût de films forts sur des sujets brûlants qui me tiennent à cœur.

 

La soif de vivre