La ZDF vient de faire l’acquisition de deux saisons d’« Indices », distribuée par Balanga, une série documentaire sur des faits divers français, articulée autour de la découverte de 10 indices. Christophe Bochnacki, le président de Balanga, revient sur le renouveau du genre et son appréciation à l’étranger.

 

 

 

L’entretien

 

TV France International : Vous venez de vendre à la ZDF Info deux saisons d’ « Indices » (« Crime Scene Solvers ») pour une diffusion en prime time à partir de mois de mai. Le fait divers français intéresse donc les Allemands ?

Christophe Bochnacki : En effet, le fait divers est un genre universel et voyage bien, notamment en Allemagne où le marché du Crime & Investigation est très concurrentiel. Au delà de chaînes spécialisées pay tv comme RTL Crime ou 13ème Rue, les diffuseurs hertziens tel que Kabel Eins, NTV ou ZDF Info occupent également le terrain. Au dernier Rendez-Vous de Paris, un des acheteurs allemands m’a confié que sa direction avait longtemps hésité à se mettre au Crime & Investigation, mais après avoir vu que le genre drainait de très bonnes audiences chez la concurrence, eux-mêmes s’y sont mis également. Donc, il y a un vrai effet de tendance généralisé.

 

TV France International : Et la langue française n’est pas un obstacle à sa diffusion ?

Christophe Bochnacki : Le fait que l’émission soit tournée en français n’a jamais été un problème pour un diffuseur allemand. De plus je constate avec joie que sur les territoires anglo-saxons, c’est beaucoup moins un obstacle qu’auparavant. Notamment, pour les plateformes SVOD qui ont, en quelque sorte, démocratisé les versions originales. « Indices » est disponible sur Amazon aux US, Pluto TV en UK, ou Tubi TV en Australie et Nouvelle ZélandeSans oublier les diffuseurs traditionnels comme LNK TV en Lituanie, RTBF en Belgique ou Bell Medias au Canada. 

 

TV France International : Qu’est-ce qui vous a incité à développer le catalogue C&I ?

Christophe Bochnacki : Depuis 2 ans, nous avons observé chez Balanga qu’il y avait un vrai engouement pour l’investigation dans le monde, y compris en France, où Discovery a lancé sa chaîne ID en décembre 2016 sur SFR. Nous avons attendu le bon programme pour investir ce segment. Cela a été le cas avec la série « Indices », produite par Phare Ouest et diffusée sur N23, qui nous a séduit par son concept simple et une mise en image très moderne. Une production, qui dans une économie serrée, a dû innover et réinventer le genre. La série est un vrai succès d’audiences, à tel point que la chaîne N23 a commandé la saison 3.

 

TV France International : Est-ce que vous pensez qu’il y a un vrai renouveau du documentaire fait divers à l’international ? 

Christophe Bochnacki : Tout à fait, je pense qu’il y a plusieurs éléments qui ont contribué à dépoussiérer le genre. Tout d’abord, l’influence de la fiction, l’utilisation des cliffhangers, l’écriture feuilletonnante. Certains diffuseurs ont même fait appel à des showrunners comme Tom Fontana pour la série « Killing Fields » sur Discovery. Ensuite, vient la mise en image très soignée, qui apporte au récit une dimension cinématographique. Enfin, certaines plateformes SVOD ont beaucoup revisité le genre, et nous ont fait redécouvrir la force d’images d’archives (« Making a murderer » ou « The Confession Tapes »). En France, beaucoup de productions récentes s’inscrivent dans ce mouvement global ce qui rend nos programmes très attrayants sur le marché international.

 

TV France International : Une nouvelle série sur le fait divers va bientôt rejoindre votre catalogue. Quelques mots à son sujet ?

Christophe Bochnacki : Nous lançons au Mipdoc une nouvelle série de 6 x 52’ qui s’appelle « The Case » (« L’Enquête de ma vie ») 6 x 52’. Elle est produite par Camera Subjective pour Planète+. Cette superbe série représente ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de Crime & Investigation en France. C’est une sorte de « True Detective » en série documentaire : une narration innovante, des codes de la fiction, une réalisation cinématographique.  Dans chaque épisode, un flic nous plonge dans les arcanes de sa mémoire pour décrire les moments les plus forts de l’enquête qui ont marqué sa vie. Le programme vient d’être préacheté par RTBF, et nous sommes en discussion avec plusieurs diffuseurs en Allemagne, au Canada et au Moyen Orient.