Le Rendez-Vous de TV France International, édition 2018 a accueilli à Biarritz 255 acheteurs venus d’une cinquantaine de pays. Un travail de refonte des listes d’invités a été réalisé cette année, en collaboration avec les membres d’une commission de travail du Syndicat des Entreprises de Distribution de Programmes Audiovisuels (Sedpa), ainsi que les membres du conseil d’administration de TV France International. L’idée étant d’inviter les acheteurs les plus pertinents pour nos adhérents et de ne plus réinviter automatiquement des acheteurs venus les années précédentes, d’être dans la qualité et non dans la quantité et dêtre plus orienté « business », tout en gardant les marques de fabrique du Rendez-Vous : élégance, convivialité et efficacité.

Outre ce travail approfondi de mise à jour de la liste des acheteurs invités, des changements dans la politique d’invitation au Rendez-Vous ont été adoptés par le Conseil d’administration, sur proposition de sa commission Marchés. Des frais de participations au marché ont été demandés aux agents de ventes et distributeurs invités au Rendez-Vous. Pour les diffuseurs (TV et pure players) la participation au Rendez-Vous est restée gratuite. Par ailleurs, TV France International a renforcé sa politique de limitation du nombre de représentants par société (et/ou par même genre de programmes recherchés).

Sur les 255 acheteurs présents, c’était une première pour près de 35% d’entre eux. Le fort taux d’acheteurs néoparticipants cette année est aussi révélateur du dynamisme de la production et de la distribution audiovisuelle française avec des résultats records pour l’exportation des programmes français en 2017 selon la dernière étude des chiffres à l’export menée par TV France International et le CNC. Portées par l’animation et la fiction, les ventes de l’audiovisuel made in France ont connu une croissance de 8,5 % par rapport à 2016, atteignant 205,2 millions d’euros. Cette croissance repose principalement sur deux piliers : l’animation qui représente 37% des ventes et confirme son rayonnement mondial, et la fiction, dont les ventes ont augmenté de 28%, soutenue par le succès de programmes comme Jour Polaire (StudioCanal), prix export 2018 dans la catégorie fiction, Guyane (Newen Distribution), Missions (AB International Distribution), ou le Bureau des légendes (Federation  Entertainment), qui ont séduit de nouveaux territoires.

« Made in France : une offre innovante pour un marché globalisé »

Avril Blondot

Comme l’a montrée Avril Blondot d’Eurodata TV Worldwide lors de présentation « Made in France : une offre innovante pour un marché globalisé » en ouverture du Rendez-Vous de TV France International, la production française a de nombreux atouts pour réussir hors de ses frontières.

En matière de fiction, la tendance est au thriller avec une dose de problèmes familiaux, comme la série Nox (StudioCanal / Gaumont Television), où Nathalie Baye et Maïwenn incarnent deux policières, mère et fille : lorsque la deuxième disparaît dans les sous-sols parisiens, la première se lance sur ses traces. Une mini-série à suspense, flirtant avec l’horreur. Cette série a été diffusée en Australie sur SBS par exemple. Dans la même veine, la mini-série L’accident a été diffusée en Pologne et en Belgique, on y suit le chef d’une petite entreprise, dont la femme trouve la mort dans un accident de la route, qui fait deux autres victimes. Suicide, accident ou meurtre ? Une autre mini-série Maman a tort (France tv distribution) suit une policière qui se demande si elle doit croire la parole d’un enfant qui dit que sa maman n’est pas sa maman.

Les séries, dont les premiers rôles sont tenus par de fortes personnalités qui sortent des sentiers battus sont à la mode. Comme exemple, ceux de la série de science-fiction Missions (AB international Distribution), ceux de Fiertés, la mini-série qui raconte trente ans de combat pour les droits des homosexuels à travers le parcours de trois hommes, ou ceux de Philharmonia (Lagardère Studios Distribution), la mini-série sur l’arrivée d’une nouvelle directrice à la tête du Philharmonia, Orchestre National dans la tourmente depuis la mort brutale de son chef d’orchestre.

 Pour ce qui est des documentaires, ceux qui s’attaquent aux problèmes des générations futures ont la côte comme par exemple Zoo, le défi de demain (Lucky You), Sur les routes de la science (Balanga), Celle qui va tout changer (Kwanza) ou Rêver le futur (About Premium Content), qui a d’ailleurs reçu le dernier prix export dans la catégorie documentaire. Ce programme est diffusé sur plus de 50 chaînes et plateformes à travers le monde.

L’animation et les programmes jeunesses sont toujours le fer de lance de l’exportation des contenus français à l’étranger, et en ce moment celles dont les personnages principaux sont des enfants doués de talents hors normes fonctionnent très bien à l’instar de Sadie Sparks (Cyber Group Studios), Lena, rêve d’étoile (Federation Entertainment) ou Max & Maestro (Kids First Distribution). Les animations avec une dimension didactique sont toujours populaires auprès des programmateurs et des jeunes téléspectateurs à travers le monde comme Petit Malabar (MIAM ! animation), La petite école d’Hélène (Superights) ou La famille Blaireau-Renard (Mediatoon Distribution).

Nathalie Sonnac

Par ailleurs, à l’occasion du Rendez-Vous, Nathalie Sonnac, membre du collège du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, a présenté l’Etude sur le tissu économique de la production audiovisuelle (3e édition) lors d’une conférence. Nathalie Sonnac y a exposé les caractéristiques des structures du secteur et les enjeux auxquels elles sont confrontées aujourd’hui. Elle a apporté également un éclairage approfondi sur des contenus qui occupent une place importante au sein des grilles des chaînes et constituent des marqueurs identitaires forts : les programmes de flux. Dans le top 3 des formats exportés sur 2016/2017, on retrouve le jeu Guess My Age (Vivendi Entertainment), celui du Le grand blind test (diffusé sur TF1 et co-développé par Endemol / Shine France et Ardisson & Lumières) qui a reçu le prix export format lors du MIPFormats 2018 et le programme Chasseurs d’Appart (M6).

Le Rendez-Vous de TV France International, édition 2018, c’est terminé ! L’industrie de l’audiovisuel change, les acheteurs bougent. Certain partent, d’autres arrivent, et nous ne sommes pas toujours au courant de tous leurs mouvements. L’équipe de la BDI a besoin de vous pour suivre ces mouvements et pouvoir inviter et faire venir les professionnels les plus idoines à votre activité. Dites-nous quels sont les acheteurs que vous rêvez de voir venir à Biarritz !

Tous les ans, nous vous sollicitons pour remettre la liste des invités à jour : pour 2019, n’hésitez pas à envoyer vos recommandations à Isabelle DAVID ([email protected]) et Juliette LECUYER ([email protected] ), avant le 15 février 2019 idéalement.

En attendant la prochaine édition du Rendez-Vous qui fêtera sa 25ième édition en 2019, voici le compte-rendu des interviews menés par la BDI.

Le compte-rendu des entretiens menés sur place est aussi disponible en mode connecté sur le site de TV France International en cliquant sur Notes d’info & Docs et Bilan des opérations.

Bonne lecture,

L’équipe Information Internationale