Avec plus de 10 milliards de vues sur Youtube, Xilam Animation vient de franchir une étape aussi symbolique qu’importante dans son développement numérique. Marine François, la responsable Marketing Digital de Xilam Animation revient sur les raisons de son succès et nous présente un avenir radieux pour les animations sur la toile.

TV France International : 10 milliards de vues et 6,3 millions d’abonnés sur Youtube ! Bravo ! Ce sont des chiffres incroyables !

Marine François : Oui, nous sommes très heureux du succès que les séries Xilam rencontrent sur les plateformes digitales, et notamment sur Youtube et Youtube kids. Ces plateformes nous offrent une capacité inouïe de projection dans le monde, et nous permettent en un seul clic de tester des territoires clés.

Nous venons de franchir une étape majeure dans développement numérique de Xilam. Nous nous sommes lancés sur Youtube en 2014 avec la chaine Oggy et les Cafards, et comptabilisons cette année plus de 25 chaines et près de 4 milliards de vues en 2018.

Avec 4 à 5 nouvelles chaines par an autour des séries du catalogue, Xilam a déjà plusieurs titres « locomotives » très puissants comme Oggy et les Cafards, Zig & Sharko ou encore Les Dalton.

TV France International : D’après vous, quelles sont les raisons de ces succès ?


Marine François : Le succès tient premièrement aux propriétés elles-mêmes, qui bénéficient pour la plupart d’une exposition mondiale en linéaire et/ou sur les plateformes digitales.

Les vues sur Youtube et Youtube Kids ont notamment bien progressé en Asie cette année, et accéléré encore plus vite aux Etats-Unis en raison notamment de l’exposition des nouvelles saisons d’Oggy et les Cafards et de Zig et Sharko sur Netflix et Amazon.   

Youtube étant une plateforme à part avec ses propres codes, nous avons également vite développé une expertise interne pour mieux référencer les vidéos et accompagner les lancements réguliers de nouvelles chaines ou de nouvelles saisons.

TV France International : le succès s’explique aussi par la politique d’éditorialisation.


Marine François : Tout à fait, il a été important d’adapter nos contenus initialement produits pour la télévision aux attentes de l’audience digitale. Les abonnés de nos chaines peuvent retrouver deux fois par semaine leurs épisodes préférés, mais aussi des contenus exclusifs : des compilations thématiques, des clips, des tutoriels ou des vidéos stop-motion. Fin 2018, nous avons fêté par exemple les 20 ans de notre chat bleu préféré, Oggy, avec sa première vidéo « Draw My Life ».  

TV France international : Les revenus générés via Youtube forment une part importante de votre chiffre d’affaire.


Marine François : Le système de monétisation de Youtube repose sur des revenus publicitaires : Youtube assure la régie publicitaire des espaces commercialisés sur nos vidéos et nous reverse une partie des revenus. C’est en effet une source de revenu très significative pour Xilam qui a fortement augmenté ces dernières années et représentera près de 10% du chiffre d’affaires pour l’exercice 2018, avec encore de belles marges de progression.

TV France International : De nouvelles propriétés, de nouveaux lecteurs… plus de visionnages… L’avenir sur semble radieux.


Marine François : Les perspectives des séries Xilam sur Youtube et Youtube Kids sont en effet très favorables pour 2019 ! Le catalogue n’a jamais été aussi populaire sur la plateforme, qui elle-même connait une expansion dans le monde entier.

Nous allons lancer en avril la chaine Youtube de Paprika, la première série preschool de Xilam, avec des contenus ludo-éducatifs autour de l’univers de la série. Et nous préparons le lancement de la chaine Youtube Oggy dédiée à l’Inde avant l’été, où la série se place dans le top 10 des séries animées.