27 octobre 1994. Quelques mois après l’inauguration du tunnel sous la Manche, 40 sociétés françaises de distribution audiovisuelle se réunissent et constituent l’association des exportateurs audiovisuels français, unique en son genre. La mer n’est désormais plus un obstacle : tout comme les personnes, les programmes audiovisuels seront de plus en plus libres de voyager.

« A l’âge de pierre de l’exportation des programmes de télévision, j’y étais déjà. »

Hervé Michel, co-fondateur il y a 25 ans et président aujourd’hui, revient pour nous sur l’histoire de TV France International.

A la genèse du projet, trois mots animent les sept fondateurs : « Télévision », « France » et « International ». L’équation est simple : TV France International voit le jour. Soutenue par les pouvoirs publics, l’association est alors dotée d’une mission inédite : organiser une activité naissante, l’exportation de programmes audiovisuels. Leur motivation se résume ainsi : « Nous souhaitions structurer la commercialisation et créer un organisme qui fédèrerait les efforts des exportateurs », confie Hervé Michel. Dans un métier où la concurrence est de mise, réunir les acteurs pour qu’ils travaillent ensemble, voyagent ensemble et s’échangent les bonnes pratiques, constituait un véritable défi. Mission accomplie puisqu’aujourd’hui le président de TV France décrirait l’association par sa valeur d’ « œcuménisme », que ce soit au sein du Conseil d’Administration, où siègent producteurs, distributeurs et diffuseurs, grâce à l’Etude Export où les répondants partagent leur perception du marché, ou sur les marchés où les vendeurs français – qui présentent leurs documentaires, formats, programmes de fiction ou d’animation – se rendent désormais ensemble.

Trois des sept fondateurs de TV France International lors d’un Rendez-Vous  (de gauche à droite) : Jean Rouilly, Didier Sapaut, Hervé Michel. Saint-Tropez, 1998.

 « Au début des années 90, les programmes français étaient encore très peu connus dans le monde. »

Dès 1995, les voyages d’exploration se succèdent, en Asie du Sud-Est, en Amérique latine, au Moyen-Orient, où pour la première fois des relations se nouent avec les acheteurs.

Et, depuis 25 ans, TV France International poursuit sa mission de prospection, de rencontres et d’accompagnement, grâce au soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du CNC et de la Procirep. Pour ce faire, elle crée tous les outils nécessaires aux exportateurs : Le Rendez-Vous en 1995, la Base de Données Internationales en 1997, le Prix Export en 2004, l’Aide Individuelle Groupée en 2012, le Prix Format en 2014 ou encore Screenopsis en 2015. Hervé Michel rappelle l’impact déterminant que TV France a eu sur la place de la création française dans le monde : « Au début des années 90, les programmes français étaient encore très peu connus dans le monde. TV France nous a accompagné·es, nous a aidé·es, nous a donné les outils », quels que soient le genre et la taille de la société de distribution.

La solidarité, la passion et le partage des bonnes pratiques ont permis à la France de devenir une grande puissance exportatrice de télévision, qui atteint aujourd’hui des niveaux de ventes historiques. La créativité et le savoir-faire français sont désormais mieux connus de tous et toutes à travers le monde.

Depuis 25 ans, l’association est fière d’accompagner les exportateurs dans leurs ambitions, d’étudier le marché pour en déceler les opportunités, de nouer des liens avec les acheteurs sur la durée et d’aider chaque jour les œuvres françaises à voyager et à rencontrer de nouveaux publics.

Cher·es adhérent·es, cet anniversaire, c’est aussi le vôtre. Depuis 25 ans vous nous faites confiance et nous donnez une raison d’exister. C’est à vos côtés que nous relèverons les défis des 25 prochaines années pour que la production française ne cesse jamais de rayonner.

#25YearsOfExport


Photo de couverture : Voyage d’exploration de quelques membres de TV France International à Taïpeh. On reconnaît notamment (sous réserve d’erreur) : Jean-Louis de Turenne (Film Ariane), Gilles Mouroux (Films 2000), Alain Modot (co-fondateur et Délégué général 1995-1997), Dove Attia (TF1), Annabel Bighetti (TF1), Hengameh Panahi (Celluloid Dreams), Marie-Laure Hebrard (Europe Images), Guillaume Galliot (AB Distribution), Silvère Moreau (Les Films du Village), Hervé Poirson (France Télévision Distribution), Hervé Michel (France Télévision Distribution), Sammy Dessaint (CMC). Taïpeh, décembre 1996.