Alors que l’industrie chinoise du divertissement est en berne, le nombre d’abonnés à la vidéo en ligne en Chine dépassera les 300 millions en 2019…

L’Institut Français de Chine publie tous les deux mois un Bulletin de veille sur le secteur audiovisuel Chine continentale.

Dans la dernière parution (N°21, juin-juillet 2019), vous trouverez une sélection d’articles traitant de :

  • Du ralentissement de l’industrie cinématographique, et plus globalement, de l’industrie du divertissement chinoise :

China’s Entertainment Industry Sees Drop in First-Half Earnings (16/07/2019, ChinaDaily).

Après des années de croissance vertigineuse, l’industrie cinématographique chinoise est en chute libre cette année en raison de facteurs tels que le ralentissement de l’économie et la répression des infractions en matière de taxe sur les célébrités (affaire Fan Bingbing).

As China’s Movie Industry Slumps, Executives Debate Its Future (23/06/2019, ChinaFilmInsider)

In Depth: China’s Cinema Business Faces a Bad Scene (23/07/2019, ChinaFilmInsider).

Ce qui profite plutôt dans un premier temps aux blockbusters américains, en plein essor en Chine, en partie à cause de la répression croissante des contrôles locaux.

In China, Censors Are Hollywood’s Best Friends (11/07/2019, bloomberg).

Mais la guerre commerciale de plus en plus hostile entre Chine et Etats-Unis, inquiète les financiers et distributeurs hollywoodiens :

Hollywood Financiers, Distributors Anxious Over ‘Insane’ Trade Tension With China (09/06/2019, Variety).

La Chine a commencé à freiner l’entrée de certains contenus américains en guise de représailles contre l’escalade de la guerre commerciale que Washington mène contre Pékin, ce qui pourrait conduire à la recherche de sources alternatives de contenus importés.

Trump Trade War Starts to Threaten Hollywood’s Business in China (EXCLUSIVE) (05/06/2019, Variety).

  • Du durcissement de la censure en Chine qui renforce les mauvais résultats :

China’s Tightening Censorship Is Making a Bad Box Office Year Even Worse (16/07/2019, Hollywood Reporter).

et pourrait également impacter les remakes de films et de séries TV

Headlines from China: Chinese Media Regulator to Ban Film & TV Remakes? (07/06/2019, ChinaFilmInsider).

Une capture d’écran d’une liste des nouvelles règles de censure a été diffusée sur Internet. Les nouvelles règles incluent des directives détaillées concernant le contenu des films diffusés au cinéma et des programmes à destination de la télévision, ainsi qu’une interdiction de remake. Alors que certains professionnels de l’industrie s’interrogent sur la fiabilité de la source, d’autres craignent que le document soit réel.

China’s Top Brass Says Stricter Film, TV Censorship ‘Will Be the Norm’ (06/06/2019, Variety).

Un haut fonctionnaire chinois déclare que la censure sévère du film et de la télévision « sera la norme ». Les autorités chinoises se sont engagées à faire de la censure et du contrôle idéologique la nouvelle norme pour les contenus cinématographique et télévisé.

  • Côté plateforme, la part du online s’accroit :

Online video subscribers in China to pass 300 million in 2019 (12/02/2019, The Drum).

Un rapport du cabinet de conseil chinois Entgroup,  » Observations sur le marché vidéo payant en Chine 2018″, a révélé que les abonnements payants aux plateformes de vidéos en ligne ont augmenté de 119% au cours des trois dernières années et que leur nombre dépassera les 300 millions en 2019.

Top online video apps in Dec 2018 (31 mai 2019, Chinainternetwatch).

Le taux de pénétration du divertissement vidéo en ligne a augmenté de 4,2% pour atteindre 71,3% en décembre. En moyenne, 205,6 millions d’utilisateurs regardent des vidéos en ligne chaque jour. Tencent Video, iQiyi et Youku sont les trois principaux acteurs de ce marché.

Internet Consumption Outpaces Traditional TV in China. Growth in OTT boosts fortunes of burgeoning streaming companies (13/10/2018, Variety).

Alors que l’Internet haut débit continue de se déployer dans le pays et que la 5G transforme l’univers mobile, la croissance de l’OTT en Chine devrait bientôt doubler par rapport à la télévision traditionnelle.

  • Et le lancement de Netflix en Chine n’est sans doute pas pour demain… :

Netflix Has a China Strategy — But it Doesn’t Involve Launching There Soon (10/05/2019, CNBC).

Netflix a une stratégie pour la Chine – mais cela n’implique pas de s’y rendre bientôt. Au lieu de cela, la société de diffusion basée aux États-Unis a récemment dépensé plus d’argent pour acquérir les droits sur des contenus en mandarin et produire ses propres programmes originaux..

Sans compter qu’il devra faire face à des concurrents chinois sur le marché asiatique :

Headlines from China: Can Tencent Beat Netflix in Southeast Asia? (27/06/2019, ChinaFilmInsider).

Récemment, Tencent a lancé WeTV en Thaïlande dans le but de fournir du contenu cinématographique et télévisé chinois au public thaïlandais.

TikTok, l’appli chinoise à la conquête du monde (06/06/2019, LesEchos).

Née à Pékin il y a sept ans, ByteDance est aujourd’hui la start-up la plus valorisée au monde, devant Uber. TikTok, son application mobile de courtes vidéos, est la première société chinoise de ce type à connaître un succès mondial, surtout auprès des adolescents.

Headlines from China: Chinese Short-video Platforms Strive to Conquer India (05/07/2019, ChinaFilmInsider).

Grâce à l’amour des Indiens pour le contenu audio et vidéo et à l’expansion agressive des grandes plates-formes chinoises de courtes vidéos, un nombre croissant d’indiens deviennent des utilisateurs actifs d’applications de courtes vidéos, telles que TikTok, Like et VivaVideo.

Et bien d‘autres articles que vous pouvez retrouver ICI, ainsi que les numéros plus anciens de ce bulletin de veille audiovisuelle.

Pour s’abonner à la newsletter : s’inscrire ICI.

Bonne lecture !