Cette année, vous serez de nouveau très nombreux (plus d’une trentaine d’exposants français) à participer à l’édition 2019 de l’ATF qui se tiendra au Marina Bay Sands de Singapour du 4 au 6 décembre.

Pour vous aider à préparer au mieux ce marché, retrouvez en ligne sur www.tvfrance-intl.com, quelques panoramas audiovisuels remis à jour et complétés :

1/ Tout d’abord sur le Vietnam. Frédéric Alliod, attaché audiovisuel régional sur l’Asie du Sud-Est continentale (Vietnam, Laos, Birmanie, Thaïlande et Cambodge), a complété et remis à jour, en intégrant les nouveaux acteurs du numérique, les données sur l’audiovisuel au Vietnam (contexte général et cadre réglementaire, médias traditionnels et nouveaux acteurs du numérique, cinéma et présence française au Vietnam). 

Si le diffuseur public vietnamien VTV reste le principal acheteur de contenu français avec près de 400 heures annuellement, quelques opérateurs de télévision payante font également des acquisitions directes de contenu tel que K+ (joint-venture entre VTV et Canal Plus) ou SCTV (dont une représentante avait participé à l’édition 2018 du Rendez-Vous de Biarritz).

La diffusion OTT constitue également désormais une filière viable d’exportation, notamment sur la VOD généraliste, avec des opérateurs tels que FTP (FTP Play) ou encore Yeah1 Group, tous deux présents à Cannes lors du dernier mipcom.

Pour en savoir plus : Le paysage audiovisuel au Vietnam, ou vous pouvez retrouver ce document en mode connecté sur www.tvfrance-intl.com – Informations & Documents – Panoramas.

A noter que le poste d’attaché audiovisuel régional pour l’Asie du sud-est continentale a été déplacé en septembre dernier de Hanoi à Hô Chi Minh Ville.

2/ Un Paysage audiovisuel coréen – Tendances, perspectives, opportunités, réalisé par Léonor Varone, chargée de mission audiovisuelle et Joo Young-ae, sous la direction de Guillaume Gaubert (qui a été remplacé en septembre dernier au poste d’attaché audiovisuel par Jean Romain Micol).  

La première partie de ce rapport, très complet, décrit les principaux acteurs de l’audiovisuel coréen, sur le secteur hertzien (KBS, MBC, EBS, SBS), de la télévision payante (JTBC, tvN, OCN, Mnet, AXN), ou de l’OTT (Oksusu, Olleh TV, Uflix, Pooq, Tving / CJ E&M, Watcha Play, etc.).

Bien que la place des contenus français reste limitée au « pays du Matin calme », en dépit des résultats satisfaisants de l’animation et du cinéma, le développement de l’OTT pourrait offrir des opportunités à la fiction française.

La seconde partie intitulée « Le drama, fer de lance de la Hallyu », analyse les raisons du succès de la fiction coréenne sur le marché intérieur et à l’international.

Pour en savoir plus : Le paysage audiovisuel coréen, ou vous pouvez retrouver ce document en mode connecté sur www.tvfrance-intl.com – Informations & Documents – Panoramas.

3/ Une Note sur les évolutions et perspectives de la filière télévisuelle de Hong Kong, rédigée par Louis Bonneau (qui a été remplacé en septembre dernier au poste d’attaché audiovisuel par Chloé-Melody Desrues).  

Vous y retrouverez un historique et une présentation des acteurs de l’audiovisuel hongkongais : Now TV / PCCW, i-Cable (Forever Group), TVB, ViuTV, et le diffuseur public RTHK TV, ainsi qu’un point sur les perspectives réglementaires et commerciales, le secteur de l’audiovisuel se retrouvant à un point de jonction de son développement, entre une orientation vers une régulation plus rigide, ou au contraire une dérégulation du marché.

Pour en savoir plus : Note – évolutions et perspectives de la filière télévisuelle de Hong Kong, ou vous pouvez retrouver ce document en mode connecté sur www.tvfrance-intl.com – Informations & Documents – Panoramas.

4/ Enfin, un article Making Waves publié sur worldscreen.com (06/11/2019), vous offre un panorama à 360° des plateformes VOD asiatiques (Netflix, HOOQ, Viu / PCCW Media Group, iflix, iwonder, Hulu Japan, Docubay, etc.) et de leurs stratégies de programmation, contenu original et/ou local, et/ou importé.

Bonne lecture !