Il y a eu L’Instit, puis Fort Boyard, puis Totally Spies, puis Apocalypse, puis Engrenages… Autant de titres qui ont marqué un tournant dans l’Histoire de l’exportation française, qui ont illustré son excellence dans tous les genres, qui ont participé à son rayonnement par-delà nos frontières. Aujourd’hui, revenons sur ces programmes phares, sur l’histoire de la production française et les défis à relever.

Les âges de la production française

Si l’on regarde 25 ans en arrière, la production française a considérablement évolué. Année après année, la France s’est illustrée et a développé ses talents, sa créativité et son savoir-faire dans tous les genres. L’animation française est désormais une école d’excellence et de réussite dans le monde. La France est l’un des trois grands pays du documentaire. De grandes séries de fiction ont dernièrement connu un succès planétaire. L’industrie du format dévoile de nouvelles opportunités.

Il y a eu plusieurs âges de l’exportation : la fin des années 90’ – début des années 2000, puis un sursaut aujourd’hui avec un environnement international qui s’est complexifié.

Milieu-fin des années 90, les programmes français commençaient à s’exporter. L’animation était déjà sur sa lancée et Totally Spies, l’un des premiers programmes français dans les grilles des networks américains, a constitué une étape clé. « C’était phénoménal » confie Hervé Michel, Président de TV France International. Dans ces années-là, les fictions commençaient également à trouver leur place à l’international. L’Instit, vendu dans 40 ou 50 territoires dans le monde, était un franc succès. Un succès tel qu’Hervé Michel a encore la version doublée chinoise sur ses étagères. En 2004, TV France a souhaité mettre en avant ces œuvres qui voyagent, en créant le Prix Export. Les énormes succès se sont multipliés dans tous les genres. Des programmes légendaires, tels que la série d’animation Oggy et les cafards ou encore les concepts de Caméra Café et Fort Boyard, ont voyagé partout dans le monde (et continuent de le faire !).

Lauréats du Prix Export 2014 pour Oggy et les cafards (Xilam Animation), Les Rebelles du foot (produit par 13 Productions, distribué par Arte France), Fais pas ci fais pas ça (produit par Elephant Story, distribué par Mediawan Rights)

On participe aujourd’hui à l’âge 2 de l’exportation, cet âge moderne où de nouveaux horizons se sont ouverts avec les plateformes, où les séries gagnent en qualité, où l’animation française continue de s’imposer comme une référence, où le documentaire se réinvente chaque jour et où le format prend une valeur inestimable. Et pourtant, la France garde son empreinte.

La production française vue d’ailleurs

Nous nous sommes demandé comment les acheteurs expliquaient le charme de la production française, quelles étaient ses particularités, quels mots ils mettraient pour la décrire. Nous avons profité du Rendez-Vous Biarritz pour leur demander leur avis.

“High professional standard. Irreproachable sense of style. Artistic lightness.”

Anna Dobrovolskaya, Kultura TV Channel

“Solid Content. Entertainment with a soul.”

Simon Garibaldi, Lilium Distribution

“French production wins because it’s familiar, emotional, full of interesting stories, based on very good scripts, produced on the high professional level with the participation of very good directors and actors. And another important reason why it’s attractive for the audience are the beautiful locations. All these facts together make a French production interesting for our viewers.”

Katarine Slovakova, Radio and Television of Slovakia

“French production has a charm very difficult to get in other European countries.”

Teresa Paixao, RTP

Et quand on leur a demandé de citer le programme français qui les a le plus marqués, il leur a été bien souvent impossible de choisir.

Dear buyers, thanks a lot for sharing with us your impressions.

Les challenges à venir

Les producteurs et distributeurs français ont réussi à construire au fil des années un patrimoine et un savoir-faire capable de s’exporter dans le monde entier. La nouvelle concurrence internationale est un défi mais elle nous pousse à nous réinventer et à nous dépasser pour créer un contenu inédit qui rayonne partout dans le monde, sans perdre notre French touch. Le domaine de la fiction, en pleine ébullition, est prometteur. On peut attendre, pour les mois et les années à venir, de grandes fictions françaises à l’image de ce qui a déjà été produit depuis quelques années, tels Versailles ou Candice Renoir pour ne citer qu’eux. Le domaine des formats commence déjà à déployer tout son potentiel, comme le montre le Prix Format depuis 2014. La qualité et les sujets des documentaires français, susceptibles de trouver un écho auprès d’un public international, trouveront une place de choix. Les programmes français ne finiront pas de nous surprendre. Et on a hâte.

Lauréats du Prix Format 2019 pour Au Tableau !!! (produit par Au Tableau productions, distribué par Vivendi Entertainment), A Musée Vous, A Musée Moi (produit par Cocorico, distribué par Balanga), et le Prix Format d’Honneur pour Fort Boyard (produit par ALP, distribué par Banijay rights).

#25YearsOfExport