Enfin drôle n’est pas vraiment le bon mot. Pas très drôle d’avoir le sentiment de se réveiller chaque matin dans un roman d’anticipation catastrophiste, encore moins drôle de sentir la « menace » se rapprocher. Pas drôle non plus de ne pas savoir si c’est réellement une menace mais d’agir comme tel puisque -faute de faire médecine en express- difficile d’avoir un avis éclairé sur la situation. Pas drôle de ne plus savoir comment se saluer. Bref, entre la bourse qui chute, l’économie qui marque le pas, les événements annulés malgré tous les efforts des équipes, le ministre de la Culture malade et en quatorzaine (à qui nous souhaitons d’ailleurs un prompt rétablissement !), les enfants à garder à la maison jusqu’à… Nous vivons probablement la période la plus singulière à ce jour de notre carrière professionnelle. Du moins je l’espère !

Pour les professionnels de l’export que nous sommes, dont le métier est basé sur la rencontre et l’échange, et les déplacements internationaux, les perspectives sont bien opaques pour ne pas dire obscures à ce jour.

A l’heure où j’écris ces lignes, nous avons jugé prudent d’annuler notre participation prévue au Busan Contents Market début Mai, dont nous attendons de voir s’il est reporté plus tard en 2020 ou simplement annulé.

Ensuite, le MIPTV est annulé. Malgré une baisse de fréquentation, MIPTV reste le 2me plus important marché au monde et nombreux.ses sont celles et ceux qui regrettent ne pas pouvoir y tenir leurs rendez-vous prometteurs.  Pour nos spécialistes du documentaires, le moment est encore plus dur puisqu’ils voient disparaître un temps fort de leur calendrier business : le MIPDoc. Son annulation n’est pas une bonne nouvelle pour ce genre certes stable mais très concurrencé à l’export.
Certain.es ont donc décidé de maintenir leur MIP planning en mode « conf call » et de tenir un « MIP on the Phone » !

Puis a suivi celle de Séries Mania dont l’immense travail et le magnifique programme n’ont malheureusement pu être reportés. Et voici que l’incertitude pèse maintenant sur tous les évènements au moins jusqu’à l’été.

Comme toute crise, celle du coronavirus va probablement être une opportunité pour faire évoluer nos pratiques, reconsidérer nos habitudes. Chez TV France, nous souhaitons accompagner ce moment délicat (cette transition ?) du mieux possible et notre plateforme numérique Screenopsis, véritable vitrine en ligne de la production française, et son application LEGuide son accès mobile, en seront les piliers : nous allons donc continuer à promouvoir la Screening Room du MIPTV auprès de notre base d’acheteurs. En effet, plus que jamais les diffuseurs vont avoir besoin de contenus pour distraire ces publics dont les mouvements vont être limités. En Chine, on voit l’explosion de la consommation de contenus sur les plateformes coïncider avec la progression de l’épidémie. Il y a fort à parier que le même phénomène sera à observer partout dans le monde.

Nous allons aussi réfléchir à comment nous pouvons renforcer le Rendez-Vous de Biarritz pour compenser les mois difficiles que nous viendrons de passer.

En attendant, nous souhaitons tout le courage nécessaire à ceux et celles que cette crise frappe de plein fouet, les organisateurs d’événements en premier lieu ; les distributeurs qui se voient privés de leur outil de travail habituel. Nous ferons notre possible pour vous soutenir. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions, de toutes vos bonnes idées pour traverser ces moments étranges, de son côté toute l’équipe de TV France reste mobilisée et à votre service.