Les retombés de la crise sanitaire sans précédent sur l’industrie audiovisuelle sont pléthores. Un des premiers effets spectaculaires a été l’annulation de cette grand-messe internationale qu’est le MIPTV. Mais son organisateur, Reed Midem, a su proposer une version en ligne, Le MIPTV Online+ en un temps record. Retour sur cette aventure avec Lucy Smith, la directrice adjointe de la division télévision de Reed Midem.

L’entretien

TV France International : Suite à l’annulation de la 57ème édition du MIPTV, pour les raisons sanitaires que malheureusement nous connaissons tous, Reed MIDEM a décidé de lancer une plateforme en ligne. Comment s’est passé s’est déroulé la mise en œuvre de ce challenge, sur une durée, au bout du compte, relativement courte ?

Lucy Smith : Le digital a toujours été un élément important de notre stratégie chez Reed MIDEM pour tous les marchés MIP. En tant que grand marché mondial de la télévision, le MIPTV est particulièrement bien placé pour offrir une plate-forme en ligne en soutien à l’industrie.

La décision d’annuler le MIPTV s’est confirmée seulement quatre semaines avant le salon. Nous avons su rebondir et lancer en 15 jours seulement le MIPTV ONLINE+, qui offre une expérience premium en ligne, disponible gratuitement pour tous les clients accrédités aux MIPTV, MIPDoc et MIPFormats 2020.

Nous avons la chance de travailler avec des équipes formidables, habituées à relever des défis, et elles ont su délivrer une offre inédite, à grande échelle, dans des délais qui seraient généralement considérés comme impossibles à tenir. Nous y sommes parvenus dans les conditions exceptionnelles du confinement, où tout le monde travaille à distance. Nous dépendions bien sûr également de nos clients et partenaires. Mais tous ont joué le jeu pour en assurer le lancement dans un temps record !

TV France International : Le MIPTV ONLINE+ présente des pitch et des sessions, comment s’est opéré le choix du contenu ? selon quels critères ?

Lucy Smith : Avec l’annulation tardive de nos événements à Cannes en avril, bon nombre des contenus exclusifs programmés à l’origine pour le MIPTV, MIPDoc et MIPFormats étaient en cours de préparation et très attendus par nos participants. Après consultations auprès de nos clients et partenaires, nous avons étudié ce qu’il était possible de proposer en ligne cette fois aux professionnels de l’industrie et aux médias. C’est ainsi que nous avons pu proposer un programme complet qui donne notamment accès aux programmes des distributeurs prévus pour le MIPTV Drama Buyers’ Summit et la Screening Library du MIPDoc. Ce service en ligne propose également les pitches des projets sélectionnés In Development, MIPDoc et MIPFormats, ainsi que les conférences exclusives Market Intelligence du MIPTV, les Fresh TV Screenings et les showcases dédiés au contenu Factual et Jeunesse.

En parallèle, la base de données en ligne du MIPTV permet toujours aux utilisateurs de se connecter et d’interagir avec la communauté, et le ‘Resources Center’ assure la publication des magazines Preview et Daily où les clients peuvent promouvoir leur contenu.

TV France International : Les participants sont au rendez-vous ? Pouvez-vous nous en dire plus sur la participation en ligne ? Quels sont les retours que vous en avez eu ?

Lucy Smith : Le MIPTV Online+ a dépassé toutes les attentes lors de notre première semaine, avec une forte demande et des retours très reconnaissants et enthousiastes de nos participants.  Dans un contexte si particulier, il est vraiment réconfortant de savoir que plus de 4 000 professionnels du secteur du divertissement dans le monde entier ont pris le temps de se connecter à la plateforme, de visionner des programmes et séries, et de faire avancer le business et ce, malgré l’annulation du MIPTV à Cannes. C’est pourquoi nous étions ravis de prolonger le MIPTV Online+ pour une semaine supplémentaire, jusqu’au 10 avril.

TV France International : Ces solutions développées dans le contexte actuel, pensez-vous les reconduire pour les prochains MIPTV et MIPCOM? Avec quelques ajustements et modifications ?

Lucy Smith : La situation actuelle nous a poussés à créer une plateforme en ligne beaucoup plus rapidement que nous ne l’aurions imaginé. Maintenant que nous avons su relever le défi, nous allons pouvoir en tirer de multiples enseignements, collecter les retours précieux de nos clients et partenaires, et prendre les devants pour toujours mieux servir l’industrie et la communauté internationale de la télévision.  Cette expérience en ligne reste néanmoins complémentaire à nos salons sur site, car ce qui ressort déjà du contexte actuel, c’est que rien ne remplace les échanges et les interactions en face à face. A l’issue de cette crise, l’industrie devra plus que jamais se retrouver, et nos marchés auront toujours un rôle clé à jouer pour accompagner les professionnels, en fonction de leurs besoins et des circonstances.  Rendez-vous donc à Cannes à partir du 10 octobre pour un MIPJunior et un MIPCOM rayonnants !