C’est pour quand ?

  • Phase 1 : déconfinement progressif à compter du 11 mai

La sortie progressive du confinement à compter du 11 mai a pour objectif prioritaire une reprise du travail des salariés en contact direct avec le public.

La circulation sera librement autorisée dans une limite de 100km sous la condition d’être munis d’un justificatif de domicile (facture, quittance de loyer).

Seuls les déplacements pour des motifs impérieux, familiaux ou professionnels pourront excéder la limite de 100 km.

La RATP prévoit une reprise avec un trafic de 75% du service et la SNCF entre 50 et 60% des trains de banlieue. Pour prendre les transports, les salariés devront être munis d’une attestation de l’employeur. Cette attestation existe aussi en format Word.

Les salariés pouvant travailler de leur domicile sont invités à rester en télétravail. Le Ministère du travail a à cet égard publié des questions-réponses sur le télétravail en période de déconfinement.

Les rassemblements seront autorisés jusqu’à 10 personnes mais les événements collectifs seront encore interdits.

  • Phase 2 : Une reprise à partir du 2 juin (si tout va bien)

Le gouvernement estime à ce jour qu’à la date du 2 juin la première phase du déconfinement sera terminée.

A cette date, le Ministère des transports espère un retour à la normale des transports en commun (métro, bus, RER) et reverra le seuil de rassemblement de 10 personnes.

Comment organiser le déconfinement en entreprise?

  • Plan de reprise de l’activité

Il est vivement conseillé de rédiger un Plan de reprise de l’activité précisant les conditions et les modalités de la reprise, et de communiquer ce document aux salariés.

Le code du travail prévoit également la rédaction d’un document unique (article R. 4121-2) qui recense les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité du personnel, ainsi que l’évaluation des risques. Ce document doit être mis à jour à l’aune du Covid-19.

  • Agencement des bureaux

Le protocole national de déconfinement du 3 mai 2020 prévoit des règles simples pour la reprise des salariés dans les bureaux :

  • Un espace de 4m2 minimum par personne, c’est-à-dire 1m2 dans toutes les directions.
  • Un sens giratoire de déplacement des salariés au sein des entreprises doit être créé pour que la distanciation soit respectée.
  • Les campagnes de dépistage massives par les entreprises ne sont pas autorisées.
  • La prise de température des salariés est déconseillée et doit répondre à des cas individuels des personnes présentant des symptômes.
  • L’équipement des salariés
  • Le port du masque

Lorsqu’il existe un risque non maîtrisable de rupture de cette distanciation, le port du masque est obligatoire. Il est donc facultatif si les distances sont respectées.

Si le masque est porté en entreprise, il doit être changé toutes les 4 heures, qu’il soit en tissu ou chirurgical. Si l’employeur fournit des gants aux salariés, il doit donc veiller à en procurer un nombre nécessaire.

  • Le port de gants

Le port de gants est déconseillé. Il est cependant hautement recommandé de se laver les mains régulièrement.

  • Gels hydroalcoolique

La présence de gel hydroalcoolique à la disposition des salariés est vivement conseillé.

  • Désinfectant

Peuvent être également à la disposition des salariés des lingettes désinfectantes virucides ou bactéricides pour le bureau et des bombes à air sec pour les claviers.