Toutes les « rentrées » cette année se font de manière différente, pour ne pas dire étrange.

Celle de TV France aussi, puisque la frontière entre les 6 derniers mois de crise sanitaire et un retour à la normale, la vie d’avant, ne cessent d’être repoussés.

Nos manifestations s’en trouvent réorganisées les unes derrière les autres depuis mars sans qu’on puisse prévoir encore à ce jour, quand nos rencontres, les événements que nous montons, pourront se dérouler comme avant.

Conséquence : pour la première fois depuis 1995, création de TV France, il n’y aura pas de Rendez-Vous sous la forme habituelle et les acheteurs du monde entier, comme vous vendeurs, ne convergerez vers Biarritz.

Bien sûr, un autre Rendez-Vous commence lundi prochain et le nombre d’acheteurs record que nous enregistrons, démontre que la manifestation est utile, nécessaire, attendue et qu’elle plait toujours autant. L’équipe de TV France a travaillé pour faire de ce temps fort une réussite en intégrant de nouveaux événements.

Après des mois de confinement et un été d’attente et d’observation, la « 2ème vague » est là, comme prévu en France et dans le monde. Mais avec une meilleure maîtrise des gestes sanitaires et la connaissance plus fine de la maladie, l’économie n’en sera pas pour autant arrêtée, comme au printemps dernier. Alors, certaines rencontres de l’automne auront bien lieu. Sans qu’on puisse les comparer avec ce que nous en connaissions : Mipcom, Milia pour ne citer qu’elles, maintiennent une double physionomie, présentielle et virtuelle tandis que Forum Cartoon (nous venons de l’apprendre) et d’autres rencontres de l’automne passeraient en virtuel.

Nous avançons pas à pas, dans un brouillard peu propice à l’organisation de notre soutien à vos opérations et l’on vous tient informés au plus tôt pour que vous puissiez vous organiser.

Puisque l’on parle soutien, on ne peut que saluer celui que notre principale tutelle, le CNC a annoncé pour l’exportation cet été.

En juillet, son Conseil d’administration a approuvé les mesures COVID, d’aides complémentaires aux soutiens automatiques et sélectifs à l’exportation des œuvres audiovisuelles, aides déplafonnées du soutien annuel par société (cf. détail sur site du CNC).

Et, autre bonne nouvelle, celle de l’annonce la semaine dernière par le gouvernement, d’une dotation complémentaire au budget 2020 du CNC de 165M€. Sans présager de l’allocation qu’en fera le Centre, on sait que l’exportation des œuvres audiovisuelles est au cœur de ses priorités.

Ce qui est rassurant sur l’avenir de son soutien dont nous avons tant besoin pendant cette période complexe.

Bonne rentrée à tous !